Dynamiques des contacts de langues dans des sites et forums créolophones

Pierozak Isabelle

Université de Picardie Jules Verne, LESCLaP / DYNADIV / RIS, France

WS120: Code-switching in electronic writing: The levelling and maintaining of linguistic borders

Ma réflexion est orientée sur les productions électroniques plurilingues mobilisant de « petites langues », en particulier les créoles français (cf. les travaux menés autour de R. Chaudenson). Le corpus constitué empruntera principalement à deux types de communication électronique, dont les caractéristiques sociotechniques seront prises en compte. Plus exactement, les observables considérés seront liés à des sites web, proposant par ailleurs parfois des forums. Ce type de corpus suppose, dans le cadre qui est le mien, des analyses à la fois sémio-sociolinguistiques (Pierozak, 2000).

Je souhaite développer ou approfondir plusieurs questionnements communs au panel, tout en tenant compte des spécificités du corpus et des langues considérées (à savoir : des langues essentiellement orales, en contact avec le français et/ou l’anglais) :
- Existe-t-il un type de site propre à ces « petites langues », caractérisable notamment en termes de profil d’auteur et de projet ?
- Sites et forums : y observe-t-on une gestion similaire des contacts de langue (Atifi, 2007, Hazaël-Massieux, à paraitre) ?
- En quoi internet modifie-t-il (en la complexifiant) la donne des situations sociolinguistiques créoles ? cf. notamment les contacts entre créoles ainsi que la gestion sémiolinguistique des langues coprésentes.
- Peut-on parler de « créoles d’internet » ? Non seulement retrouve-t-on les mêmes phénomènes remarquables que pour les « grandes langues » sur internet, mais le fait, pour les créoles, de pouvoir être écrits collectivement joue-t-il, en termes de grammatisation (Pierozak, 2003) ?
- Quels sont les enjeux de cette grammatisation au regard en particulier du marquage d’une identité créole ?
- Internet et les « petites langues » : facteur adjuvant / limitant ? (Pierozak, 2002, à paraitre)
- …

Ces questionnements restent ouverts et s’inscrivent dans une série de travaux débutés maintenant depuis plusieurs années.

Bibliographie :

Atifi, Hassan, 2007, « Continuité et/ou rupture dans l’Internet multilingue : quelles langues parler dans un forum diasporique ? », Glottopol n°10.

Hazaël-Massieux, Marie-Christine, à paraitre, « Les créoles sur internet : nouveaux scripteurs, nouveaux usages ? », Actes du colloque Vitalité… (Boyer, Henri, éd.), Montpellier 2006.

Pierozak, Isabelle,
- à paraitre, « Le « poids » des langues sur internet. La revanche des « poids plume » ? », Actes du colloque international Le « poids » des langues (Calvet Louis-Jean et Gasquet-Cyrus, Médéric, éds), 27-28 septembre 2007, Aix-en-Provence.
- 2003, « Eléments de réflexions à partir du « genre » en créole réunionnais : grammaticalisation, variation et écriture. Etude de pratiques discursives dans quelques écrits contemporains », in S. Kriegel (éd.), Grammaticalisation et réanalyse : Approches de la variation créole et française, Paris : Editions du CNRS, pp. 303-323.
- 2002, « Les créoles français sur internet », in C. Bavoux et D. de Robillard (éds), Linguistique et créolistique, Univers créoles 2, Paris : Anthropos, pp. 159-178.
- 2000, « Essai d’analyse sémio-sociolinguistique des créoles français sur internet. Étude menée durant le premier semestre 1999 », dans le cadre du IXème Colloque International d'Études Créoles, Aix-en-Provence, 23-29 juin 99, in Études Créoles, vol. XXIII, n°1, pp. 88-110.

Session: Workshop (part 2)
Code-switching in electronic writing: The levelling and maintaining of linguistic borders
Friday, April 4, 2008, 15:45-17:15
room: 01